Les différentes catégories de permis

A1A2A
Motocyclettes avec ou sans side-car: cylindrées max: 125 cm3 / puissance max: 11kW / rapport Puissance/Poids : 0,1kW/kgMotocyclettes avec ou  sans side-car: puissance ≤ à 35 kW / rapport Puissance/ Poids: ≤ 0,2 kW/kgPour obtenir la catégorie A: obligation d’être titulaire de  la catégorie A2 depuis au  moins 2 ans et d’avoir suivi une  formation de 7 heures.
Tricycles à moteur: puissance ≤ 15 kWLa puissance ne peut  résulter du bridage d’un  véhicule développant  plus de 70 kWMoto avec ou  sans side-carTricycles à moteur puissance > 15 kW
16 ans18 ans20 ans21 ans

La formation théorique

La formation théorique : l’ETM, le code moto

La formation théorique porte sur la connaissance des règlements concernant la circulation et la conduite d’un véhicule ainsi que sur le comportement du conducteur.  Un examen théorique général motocyclette (ETM) est créé au 1er mars 2020. À l’instar du précédent, il comprend 40 questions sous format d’images fixes et de vidéos.

Il remplace les vérifications et les 12 fiches que les candidats devaient apprendre par cœur et dont une était tirée au sort par l’examinateur.

Il s’agit de la nouveauté la plus significative de la dernière réforme du permis moto. Comme l’Épreuve Théorique pour le permis B, le code de la route moto compte 40 questions. Parmi ces questions, certaines situations sont spécifiques à la conduite d’une moto. Pour toutes les questions en revanche, l’élève est désormais au guidon d’une moto.

L’examen concerne tous les candidats inscrits au permis de conduire des catégories A1 et A2 et se tient dans l’un des centres d’examen des organismes agréés et ce, même si le dernier examen pratique obtenu par examen date de moins de 5 ans.

Le candidat doit apporter une réponse correcte à 35 des 40 questions.

Une fois validée, l’ETM est valable cinq ans dans la limite de cinq passages de l’examen pratique.

La base de questions pour l’ETM compte un total de 600 questions, réparties en 8 thèmes :

  • Dispositions légales en matière de circulation routière : 90 questions.
  • Le conducteur : 120 questions.
  • La route : 120 questions.
  • Les autres usagers de la route : 60 questions.
  • Réglementation générale et divers : 60 questions.
  • Éléments mécaniques liés à la sécurité : 60 questions.
  • Équipements de protection et autres éléments de sécurité des véhicules : 60 questions.
  • Règles d’utilisation du véhicule en relation avec le respect de l’environnement : 30 questions.

Cette épreuve est obligatoire même pour ceux qui ont le code de la route (ETG) depuis moins de 5 ans.
Par ailleurs, les candidats qui passeront le permis moto en premier devront obtenir l’ETG pour pouvoir ensuite passer l’épreuve pratique du permis B.

La formation pratique

La formation pratique porte sur la conduite d’un véhicule et sur la sensibilisation aux différents risques de la route. Les 4 compétences et les compétences associées ci-dessous sont enseignées et doivent être acquises en fin de formation.    

  • Maîtriser le maniement du deux-roues motorisé,
  • Appréhender la route et circuler dans des conditions normales,
  • Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers,
  • Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique.

Elles sont traitées en abordant les points suivants : le pourquoi, le comment, les risques, les influences de l’entourage et du mode de vie de l’élève, les pressions exercées par la société telles que la publicité, le travail… l’auto-évaluation.

PRÉSENTATION DE L’EXAMEN HORS CIRCULATION : LE PLATEAU

L’épreuve plateau (hors circulation) de 10 minutes comporte un parcours unique de 6 manœuvres qui s’enchaînent.

La notation est effectuée sur l’ensemble de l’examen plateau. Au 1er mars 2020, l’interrogation orale et les vérifications techniques sont supprimées du fait de la création de l’épreuve théorique générale moto (ETM).

PRÉSENTATION DE L’EXAMEN CIRCULATION

L’épreuve en circulation de 40 minutes explore huit domaines de compétence : utiliser les commandes, prendre l’information, analyser et décider, communiquer, diriger son véhicule, adapter son allure, utiliser la chaussée et maintenir les espaces de sécurité.

Lors de cette épreuve sera évaluée le positionnement du motard sur sa voie de circulation, notamment lors de la prise de virage et sera vérifié que la technique de la trajectoire de sécurité est maîtrisée.

info

Retrouvez le détail des épreuves plateaux et circulation dans l’onglet Informations complémentaires : Le déroulement de l’examen A